• Requiem pour un ami perdu.


    Pauvre peluche abandonnée dans la grenier
    De ta mémoire je me demande chaque heure
    Si tu m'as vraiment oubliée
    Et pourquoi j'ai si mal au coeur.

    Celui-ci sauvagement ouvert
    Pleure silencieusement ton absence
    Se remémore ces jours d'hiver
    Qui moururent dans une danse.

    J'aurais voulu te retenir
    Le jour où tu as pris la fuite
    T'offrir mon plus beau sourire
    Pour que tu ne partes pas si vite.

    Mais prisonnière de mes maux
    Je n'ai pas pû te rattrapper
    Impuissante derrière ces barreaux
    Je te regarde t'éloigner.

    Aujourd'hui c'est si douloureux
    De voir mourir notre amitié
    Je souhaiterais pouvoir la sauver
    Je ne veux pas te dire adieu.


    A Andy.

    Parce que l'amitié est parfois douloureuse, parce que il faut l'entretenir, parce qu'un ami tel que lui ne pourra jamais être remplacé.

    Je sens notre amitié s'éteindre, je te sens t'éloigner ... mais peut-être m'as tu déjà oubliée ...


  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Juillet 2007 à 20:53
    ***
    une maitié c'est vivant, ça a des hauts et des bas, c'est fragile. Mais si on fait des efforts et des concessions tout se peut! J'espère beaucoup que tu retrouvera ton ami car comme tu le dis chaque amitié est unique et irremplaçable!
    2
    Mardi 17 Juillet 2007 à 01:18
    ¢¢¢
    vi j'espère aussi le retrouver. Merci de ton soutien et de ton passage ici. bisou
    3
    Lundi 30 Juillet 2007 à 12:56
    Merci
    Je suis désolé d'avoir disparu ainsi mais j'avais besoin de faire le vide ! Je ne vais pas très bien en ce moment ! On se reparlera bientôt ! Merci pour ce joli poême ... Ca me touche ! A très vite ! Amicalement ... AnDY...
    4
    Jeudi 20 Mars 2008 à 18:43
    ouah
    Cest super beau. J'adore ce texte
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :