• Le suicide

    Je suis sur ton corps,
    Lui si beau et si fort.

    Tu me vois si sereine,
    Tu ne vois pas ma peine.

    Toi tu sembles effrayé,
    Ton visage s'est crispé.

    Ton ventre est recouvert
    D'un sang rouge salutaire.

    Et mes yeux sont emplis
    De larmes enjouies,

    Eux face à ton regard
    Rempli de désespoir.

    Le sang coule sous mon ventre
    Et par plaisir j'éventre

    Ce corps que je haïs
    Ce corps que je maudis.

    Le liquide coule toujours
    Sur ton ventre mon amour.

    Moi qui ai déchiqueté
    Ce corps désespéré

    Ma chair est en lambeaux
    Mise en pièce au couteau.

    Et puis soudain le froid
    La mort est près de moi.

    Toi aussi tu la sens,
    Et soudain tu comprends

    Que tu as assisté
    Au suicide préparé

    D'une personne qui t'aimera
    Même loin tout là bas.

    Mon âme enfin me quitte,
    Pourvu qu'elle parte vite,

    La douleur est si forte,
    Je m'espère déjà morte.

    Tu as dû ressentir
    Mon tout dernier désir,

    Et enfin ton sourire,
    Juste avant de partir.

    copyright Aurélie 2006. 

    Ha, un petit texte de moi. Une inspiration soudaine...et comme d'habitude c'est du bien glauque. Ici c'est le suicide que pourrait engendrer mon amour trop fort, trop intense. Un suicide face à la personne qui l'a provoqué, qui m'y a poussé sans le vouloir. Ce suicide devant lui juste pour qu'il regrette toute sa vie son incompréhension et son inagisement. Et oui, je suis comme ça. Mais je ne pense pas le faire un jour, parce que moi, l'écriture me sauve. Je vis et je fais les choses quand j'écris, autrement dit, je me suis déjà suicidée deux fois.


  • Commentaires

    1
    Loe
    Dimanche 6 Août 2006 à 22:30
    suicide
    Ton texte est bien ecrit et puissant. Je l'adore. Juste: n'oublie pas que ce qui ne tue pas, te rends plus forte. Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :