• J'ai révé

    Cette nuit j'ai révé
    Qu'enfin tu m'aimais.
    Cette nuit j'ai imaginé
    Qu'enfin tu m'embrassais.
    Et mon coeur c'est accéléré
    Au contact de ce fruit interdit,
    Mes lèvres se sont enflammées
    Au touché de la bouche de l'amant de mes nuits.

    Tu m'as prise dans tes bras,
    Tu m'as serrée tout contre toi,
    Je sent la chaleur de ton corps,
    Lui si chaud contre le mien froid comme la mort

    Mais je me suis réveillée,
    J'ai chuté et chaviré.
    Jamais tu ne m'embrassa,
    Jamais tu ne me serra contre toi
    Jamais tu ne me pris dans tes bras,
    Jamais tu ne fût près de moi.

    Alors sans ton corps pour me réchauffer,
    Le mien se met à geler.
    Le désespoir peu à peu prend place
    Moi princesse je n'ai plus mon palace
    Je suis dans un désert de glace
    Mes lèvres rose se violace.

    Au milieu du désert glacé,
    Trone un magnifique lac givré.
    Et si je brisais le miroir,
    Pour me retrouver dans le noir.
    Pour pouvoir à nouveau rêver,
    De ton tendre baiser volé.

    Et si je me laissais couler,
    Saurais tu me retrouver?
    Dans les rêves où enfin je vit
    Ils deviendront mon infini.

    Je descend dans les eaux glacées
    Je laisse les courants m'emporter
    Dans les profondeurs de ce lac
    Où je t'attends c'est notre pacte.

    Le corps d'une petite Princesse
    Gît au fond d'un océan,
    Elle attend l'arrivée du Prince
    Elle attend depuis bien longtemps.

    Copyright Aurélie 2006


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :